top of page

Comment choisir une trompe ? 

Le choix d’une trompe est une affaire très personnelle. On choisit une trompe sur un coup de tête, parfois sur un coup de cœur. On se sent bien dans une trompe, mieux dans une autre ou perdu dans une troisième. C’est une appréciation très personnelle qui dépend de chaque sonneur. Il n’existe pas de vérité absolue, la trompe idéale qui pourrait convenir à tous les sonneurs n’existe pas. 

J'ai appris à sonner sur un trompe récupérée chez mon grand père paternel, un instrument qui n'avait pas de marque. Je l'ai toujours.

Ensuite, mon père m'a offert une Couesnon lourde que j'ai encore. Par la suite, vers 20 ans, j'ai investi dans une Couesnon légère que je possède toujours. Je suis conservateur. 

J'ai ensuite sonné plusieurs années dans une Périnet ancienne, avant d'acquérir une Périnet récente modèle Nicolas Dromer. 

J'ai acquis il ya deux années une Périnet ancienne dite Pettex Muffat. Je ne l'utitlise guère mais je la contemple régulièrement. 

Actuellement, je sonne avec une trompe Lemonnier, un instrument de grande qualité, elle m'apporte un timbre d'une grande richesse, c'est une trompe réalisée de façon très soignée par un facteur très à l'écoute des sonneurs. C'est un instrument qu'il ne faut pas forcer. 

 

Ma vie de sonneur n'est pas terminée et qui sait un jour si je ne changerai pas à nouveau d'instrument ? Je ne renie jamais le passé, mais je poursuis sans arrêt l'aventure musicale, comme un voyage sur l'océan de la musique. 


 

Sébastien Dulac 

bottom of page